lundi, avril 10, 2006

Un drôle d'oiseau

J'avais cru voir l'oiseau bleu, mais non... ;o) Accroché à un triste tuteur sur un insolite balcon, le vol interrompu, l'oiseau n'est pas l'animal fabuleux de mon enfance.

"Pour vous la merveilleuse histoire
Des enfants et de l'oiseau bleu
Ils voyagèrent à travers les miroirs

Jusqu'à l'animal fabuleux

Ils vivaient dans une grande forêt
Avec leur maman bien souffrante
Sans le sou, sans espoir de la soigner
Ils l
a voyaient déjà mourante

Mais très loin dans le ciel

Vivait l'oiseau bleu du bonheur

Que l'on dit éternel

Pour ceux qui ont toujours un coeur

La fée Bérilune vint les trouver
Pour les aider dans l'aventure

Elle savait faire parler les objets
Tant son coeur était resté pur

Ils virent le monde des souvenirs

Le magique palais de la nuit

Les feux-follets, le royaume d'avenir
Et l'univers des harmonies

Refrain :
Car très loin dans le ciel
Vivait l'oiseau bleu du bonheur

Que l'on dit éternel

Pour ceux qui ont toujours un coeur "




Voyons, ne faites pas cette tête... ;o) Vraiment, vous vous rappelez pas de L'Oiseau Bleu??

2 commentaires:

Frédéric a dit…

Suivez l'oiseau bleu ... c'est comme suivre le lapin blanc ...
La mémoire de l'enfance, c'est elle qui vous fait aujourd'hui ...
Mais souvent que reste-t-il ?

Virginie a dit…

L'imagination, la naïveté et le rêve... C'est aussi ça qui nous construit. Le pragmatisme utopiste. ;o)