vendredi, avril 25, 2008

Eloge du silence pendant l'amour, de Lisa Azuelos

Lili se croit le cœur frigide. Après une rupture douloureuse et l’entame d’une vie alternée avec/sans enfants, l’amour ne l’y reprendra plus.

Parce que c’est «sans danger», elle entre dans une relation non-affective avec Antoine : juste se retrouver dans un lit, faire l’amour, ne pas parler, ne pas se connaître ni s’encombrer, aller à l’essentiel. Essayer de ne plus souffrir en ne s’attachant pas à l’autre. Se contenter d’une odeur de savon, de textos, de sous-vêtements sur le sol et de matins silencieux.

Fiction (autobiographique ?) d’une trentenaire fragilisée par les coups durs mais encore sensible, Eloge du silence pendant l’amour est un récit qui n’oublie pas d’être modeste et de se remettre en question. On le sent sincère et spontané.

Lisa Azuelos, scénariste et cinéaste, a également réalisé Comme t’y es belle en 2006. Même s’il n’est pas toujours évident d’éviter les clichés de bonnes solutions pour guérir de l’amour, elle signe ici un roman simple et touchant, à la plume claire.

5 commentaires:

Georges F. a dit…

C'est bien de ne pas tout dévoiler, et vous en parlez bien, mais vous nous laissez un peu sur notre faim. Ce roman ne semble pas inoffensif.

Georges F. a dit…

Ce qu'il y a de miraculeux, avec le silence pendant l'amour, c'est que le silence dure très longtemps. Quant à l'amour...

Virginie a dit…

Cher George, hé oui, je délaisse un peu ce coin-ci en ce moment.
Voilà donc ma réaction: ce roman n'est peut-être pas inoffensif mais il n'est pas dangereux non plus. Il est avant tout une autre façon de "rentrer en amour", tentant sans doute de trouver la façon adéquate de se protéger, d'éviter de souffrir encore, mais comme aurait dit Marguerite Duras. "C'est ça, l'amour. S'y soustraire, on ne peut pas".
Ce roman-ci n'est pas un roman marquant selon moi mais il apporte un brin de fraicheur et il n'y a pas de raison de refuser ça!
A bientôt!

Anonyme a dit…

Chère Mademoiselle H,

Si vous voulez un brin de fraîcheur supplémentaire, vous savez où me trouver...
Je...

sofy a dit…

oh ce livre est fait pour moi ... je pense que je vais m'y jeter d'ici peu , merci de me l'avoir fait déouvrir