lundi, janvier 07, 2008

Petite brocante intime, collectif autour de P. Delerm

Petite brocante intime ou l’éloge de la nostalgie. De rencontres en dîners entre amis est née l’idée de cette sorte de mini-anthologie d’objets kitsch, utiles ou pas, désuets ou toujours un peu parmi nous, qui parsemèrent l’enfance, pour la plupart, des plus de trente ans.

Du nain de jardin en passant par la vierge en plastique, du papier buvard au bic quatre couleurs ou encore la bouillotte, les boules à neige, les charentaises, le bob ou le tricotin, tous prennent leur place grâce au regard plus tendre qu’il n’y parait de celui ou celle qui raconte leur histoire.

Philippe et Martine Delerm, Anne et Didier Convard, Jack Chaboud, Michel Picquemal, Lisette Morival et Christian Robin sont les membres de cette bande de la « boîte à trésors ». Chacun prenant ses mots en main pour dresser le portrait de ses souvenirs.

Si je reproche à l’ensemble un brin d’esthétisme intellectualisant, ou d’avoir un peu trop de retenue dans le style (assez classique et parfois lisse), j’ai aussi été touchée par le sentiment de soupirer avec les auteurs sur les images attachées à tous ces objets plus hétéroclites les uns que les autres. Une petite préférence à noter pour la plume plus pétillante de Jack Chaboud, qui a changé définitivement ma vision du bonbon à la menthe…

3 commentaires:

florinette a dit…

Je ne connaissais pas du tout cet ouvrage si je le vois chez mon libraire, j'y jetterais un oeil ! merci pour l'info !

frédériClément a dit…

.

..

... Tour et détour, passe-passe et passe-temps...

Je passe le pont pour chiner chez vous...

... et égrener quelques voeux,

en douce,


frédériC
http://www.fredericlement.net

...

à tous égards a dit…

Coucou Blue !

Voilà, j'ai finalement ouvert un compte gmail et donc je peux poster mon commentaire ;-)

Tout ça pour dire que j'ai reçu de Zou ce livre à la Saint Sylvestre et que j'ai pris plaisir à me laisser envahir par la douce nostalgie de ces évocations d'objets disparus. C'est le texte de Didier Convard, "Le Carré de Pluie" qui m'a le plus plu :-)

Kilis